Une étude menée par Laurent MOTTRON[1] et ses collègues publiée le 12 août 2014 dans la revue Neuroscience and Biobehavioural Reviews , sous le titre « Linking Neocortical, Cognitive and Genetic Variability in Autism with Alterations of Brain Plasticity: the Trigger-Threshold-Target Model » semble montrer que les troubles de la parole et le déficit de compréhension des situations [...]