formations prévues en 2016 et 2017

Voici quelques formations que je peux adapter à vos besoins institutionnels

en ce qui concerne l’aide à la communication pour les personnes autistes, seule l’association AAD Makaton est habilitée à former au Makaton. La formation que je propose n’est pas une formation au Makaton et son organisation ne ressemble en rien au processus pédagogique de cette méthode.

Autisme et Troubles du Spectre Autistique –

Faire évoluer le projet d’accompagnement pour répondre aux besoins particuliers

Public

Professionnels des établissements et services pour enfants, adolescents et adultes, avec autisme, ou souhaitant créer une section pour personnes avec autisme, aux accompagnants de la vie sociale (AVS) et aux parents.

Objectifs

  • Approfondir sa connaissance des troubles du spectre autistique
  • Savoir repérer les besoins essentiels des personnes, de même que les principales formes d’accompagnement qui se sont développées en réponse aux besoins spécifiques de cette population
  • Déterminer les modalités de collaboration avec les parents, les dispositions éducatives à initier avec ceux-ci et le soutien à leur apporter
  • Apprendre à élaborer le soutien spécialisé requis par l’accueil des personnes autistes, ainsi que les modalités de collaboration avec les différents partenaires
  • Connaître les recommandations de l’ANESM en matière d’accompagnement des personnes autistes

Contenu

  • Les Troubles du Spectre autistique(TSA)

Troubles caractérisés par des « altérations qualitatives des interactions sociales réciproques et des modalités de la communication » ainsi que par « le caractère restreint répétitif et stéréotypé des comportements, intérêts et activités. » Ces caractéristiques comportementales sont ou non associées à un retard mental.

-          Evolution des classifications : des Troubles Envahissants du Développement aux TSA, différentes classifications (CIM 10, DSM V, CFTMEA)

-          Le socle commun de connaissances validé par la HAS

  • De l’enfant à l’âge adulte : premiers symptômes, particularités pour chaque période de la vie.

-          Triade ou dyade autistique : déficit de la communication et des interactions  sociales, activités stéréotypées et résistance au changement.

-          Les différentes sortes d’autisme (Kanner,  Asperger, « haut niveau »).

-          Quelques aspects théoriques utiles pour comprendre  les personnes autistes :

  • « théorie de l’esprit » (U.FRITH)
  • troubles de la modulation sensorielle  (Adrien, Lelord).
  • Le diagnostic : évaluer les compétences et les difficultés pour préparer l’accompagnement : une approche pluridisciplinaire au travers d’outils d’évaluation

-             L’ADI, l’ADI-R, la CARS, l’ADOS, le PEP-R, l’échelle de Vineland, pour les adultes l’EFI, l’APEP

  • Quelques outils indispensables :

-         Les principales approches d’accompagnement et de soins : TEACCH, ABA, le Modèle de Denver

-          L’aide à la communication : PECS et Méthodes plurimodales (Type Makaton)

-          Les thérapies sensorielles et psychomotrices

-          D’autres approches thérapeutiques : groupes de parole, thérapie par le jeu…

  • Les recommandations de l’ANESM  et de la HAS

-          Pour un accompagnement de qualité des personnes avec autisme

-          Autisme et autres TED : interventions éducatives et thérapeutiques coordonnées chez l’enfant et l’adolescent

Les connaitre et les prendre en compte dans le projet d’accompagnement.

« Autisme, particularités sensorielles et perspectives »

Objectifs

  • Approfondir sa connaissance des troubles du spectre autistique
  • Savoir repérer les particularités sensorielles qui sont en jeu dans le quotidien des personnes autistes
  • Intégrer la prise en compte des particularités sensorielles dans l’accompagnement, adapter les locaux, les rythmes, les supports de communication

Programme de formation

Jour 1 : actualisation des connaissances – sens, sensations et perception

  • Bilan des connaissances des participants

A partir d’un brainstorming, identifier les connaissances des personnes sur les particularités sensorielles des personnes autistes.

  • Passer de la notion de « déficit sensoriel » à celle de « réactivité sensorielle ». (jeux de rôles)
  • Le SPATS : * Sens* Perception* Abilities (capacités)* Thinking System (système de pensée/cognition)
  • 5 sens + 3 !!!
  • Comprendre le mode de fonctionnement sensoriel des personnes autistes
    • Les hypo/hyper sensibilités
    • La notion « d’étapes sensorielles »

Jour 2 : actualisation des connaissances –questionnaire pour établir le profil sensoriel et perceptif

A partir de situations connues des professionnels, identifier et établir les profils sensoriels et perceptifs de personnes autistes à partir du PSP-R d’Olga Bogdashina

  • La vision
  • L’audition
  • Le tactile
  • L’olfaction
  • Le gustatif
  • Le proprioceptif
  • Le vestibulaire

Jour 3 : actualisation des connaissances –Importance de la sensorialité dans les situations de vie quotidienne :

Adapter les modes d’accompagnement des personnes en tenant compte de leurs particularités sensorielles

Découvrir des moyens nouveaux d’accompagnement des particularités sensorielles pour ce qui concerne chacun des sens :

  • La vision
  • L’audition
  • Le tactile
  • L’olfaction
  • Le gustatif
  • Le proprioceptif
  • Le vestibulaire

Aménager l’environnement

Adapter les repas

Les techniques d’intégration sensorielle de Jean AYRES

  • Les fonctions des stéréotypies et comment éviter qu’elles deviennent envahissantes
  • Les comportements problèmes et leurs causes : comment les accompagner et diminuer leur impact
  • Les difficultés de communication : comment les accompagner et diminuer leur impact

Comprendre, accompagner et prévenir les troubles du comportement

Public

Professionnels des établissements et services pour enfants, adolescents et adultes, avec autisme, ou souhaitant créer une section pour personnes avec autisme, aux accompagnants de la vie sociale (AVS) et aux parents.

Objectifs

  • Approfondir sa connaissance des troubles du spectre autistique
    • S’approprier une méthodologie commune d’analyse et d’intervention face aux conduites difficiles et agressives des sujets autistes, pour un accompagnement de qualité.
    • Analyser de façon fonctionnelle chaque trouble du Connaître les recommandations de l’ANESM en matière d’accompagnement des personnes autistes

Contenu

Jour 1

1/ COMPRENDRE : passer d’une culture où la personne pose problème à une culture où l’environnement pose problème

  • Court rappel des connaissances de base sur l’autisme
  • Les troubles du comportement chez la personne autiste :
  • Définition d’un comportement.
  • Définition d’un trouble du comportement.
  • Aspects somatiques en lien avec les conduites déviantes.
  • L’Analyse Fonctionnelle d’un Comportement – AFC :
  • Savoir décrire un comportement.
  • Les diverses théories permettant d’expliciter les troubles du comportement.
  • Les outils de mesure : grilles et entretiens d’évaluation  fonctionnelle

2/ INTERVENIR : passer d’une culture de la constatation à une culture de l’intervention

  • Maitriser les conséquences pour renforcer les comportements appropriés
  • Enseigner un comportement adapté : utilisation des scénarios sociaux.
  • Réduire l’oisiveté.
  • Motiver la personne à fournir un effort d’adaptation.
  • Protéger la personne et son environnement :
  • utilisation de lieux de réassurance et d’apaisement
  • autres réponses possibles

3/ PREVENIR : étape préliminaire et indispensable avant toute gestion

  • Pour toute personne avec TED, tout projet personnalisé,  quel que soit le cadre dans lequel  il  s’effectue,  doit  comporter  des  actions  visant  la  prévention  et,  le  cas  échéant,  la réduction ou la gestion des comportements problèmes.
  • Parmi les interventions proposées pour prévenir l’apparition de comportements problèmes, sont recommandées  par l’ANESM :
    • la mise en place de système de communication  augmentée ou alternative cohérent dans
    • les différents lieux de vie,  lorsque celui-ci ne s’exprime pas ou peu oralement;
    • l’adaptation de l’environnement (ex. : structuration spatio-temporelle, environnement sonore et lumineux, etc.) ;
    • une anticipation des situations entraînant habituellement un comportement problème.
    • Toute   particularité   de   comportement   ne   nécessite   pas   systématiquement   d’intervention spécifique visant à la réduire.

Méthodes

Les aspects théoriques seront abordés dans la mesure des besoins exprimés par les participants.

Priorité sera donnée à l’élaboration de pratiques professionnelles en vue de l’accompagnement de jeunes enfants et adolescents  autistes.

Formation réalisée sur 3 journées

  • Apports de contenus : exposés et débats
  • Transmission d’expériences
  • Elaboration de pratiques d’action

Analyse de situations – Utilisation de supports Power Point, de vidéos, transmission d’une bibliographie et d’un recueil de données pédagogiquement organisées.

L’évaluation de la formation et de ses acquis se fera en fin de session avec un bilan oral et une fiche écrite à compléter individuellement.

Durée

3  ou 4 jours

Intervenant

Patrick Sanson, formateur (ancien directeur d’établissement, membre du groupe de cotation de la référence ANESM).

Soutenir la communication des personnes autistes

5 jours

Public

Professionnels des établissements et services pour enfants, adolescents et adultes, avec autisme, ou souhaitant créer une section pour personnes avec autisme, aux accompagnants de la vie sociale (AVS) et aux parents.

Objectifs

  • Approfondir sa connaissance des troubles du spectre autistique
    • Mettre en place un outil de communication augmentée plurimodal  faisant appel au langage verbal, gestuel et à des repères visuels stables (photos, pictogrammes, objet, mot écrit)

Contenu

Jours1, 2, 3, 4,5

-          Développer des outils de communication multimodale

  • La communication verbale
  • Les supports gestuels : apprendre et utiliser des signes utiles tirés de la LSF: Vie quotidienne, émotions, situations sociales….
  • Les supports visuels : photos, objets, pictogrammes, écrit
  • Choisir des supports et  faire évoluer leur utilisation

-  Permettre à la personne de s’autocontrôler

Méthodes

-          Apports de contenus : exposés, débats

-          Apprentissage de techniques d’observation et de communication

-          Mise en situation, jeux de rôles, élaboration de pratiques d’action et d’outils (plannings, carnets de communication…)

-          Analyses de situation

L’évaluation de la formation et de ses acquis se fera en fin de session avec un bilan oral et une fiche écrite à compléter individuellement.

Durée

5 jours

Intervenant

Patrick Sanson, formateur (ancien directeur d’établissement, membre du groupe de cotation de la référence ANESM).

Mettre en place les conditions pour favoriser la vie relationnelle et sociale

des personnes accompagnées

Public

Professionnels des établissements et services pour enfants, adolescents et adultes, avec autisme, ou souhaitant créer une section pour personnes avec autisme, aux accompagnants de la vie sociale (AVS) et aux parents.

Objectifs

  • Approfondir sa connaissance des troubles du spectre autistique
  • Savoir repérer les besoins essentiels des personnes, de même que les principales formes d’accompagnement qui se sont développées en réponse aux besoins spécifiques de cette population
  • Apprendre à élaborer le soutien spécialisé requis par l’accueil des personnes autistes, ainsi que les modalités de collaboration avec les différents partenaires
  • Connaître les recommandations de l’ANESM en matière d’accompagnement des personnes autistes

Contenu

1ère séquence de 2 jours anticiper et gérer les situations de violence envers autrui

1/ le cadre institutionnel

  • Comprendre les situations de violence rencontrées et identifier des pistes de gestion de ces situations
  • Etudier les procédures d’anticipation et de gestion mises en place, identifier les manques
  • Que dit le règlement de fonctionnement ? comment est –il expliqué aux personnes ?
  • Aménager l’espace pour favoriser les rencontres mais aussi les possibilités de retrait
  • Le projet d’accompagnement individualisé

-          Identifier les modes de participation de la personne à son élaboration

-          Trouver un juste équilibre entre contraintes de la vie en collectivité et besoin d’intimité ou d’accompagnement individuel

2/ connaitre les habitudes de vie des personnes : personnaliser l’accompagnement

  • Se doter d’un outil permettant d’identifier pour chaque moment de la journée, les compétences de la personne, sa participation, ses comportements spécifiques, et l’accompagnement à apporter ou encore les stratégies éducatives adaptées
  • identifier les signes de douleur
  • Prendre en compte les situations de sous ou sur stimulation sensorielle de la personne
  • Le rythme de journée : identifier les moments difficiles et les pistes d’amélioration

-          Le repas : temps convivial ou générateur de conflits ? Comment l’aménager ?

-          La toilette et les soins d’hygiène : stratégies d’accompagnement

3/ développer les relations sociales des personnes

  • Identifier les besoins et attentes de la personne dans ses relations avec ses proches : visites, séjours en famille, courrier, téléphone….
  • S’ouvrir au monde extérieur : quelle participation possible aux activités culturelles, sportives, artistiques et de loisirs ?
  • Savoir identifier des partenaires, développer son réseau

2ème séquence : 2 jours reconnaitre la vie affective et sexuelle des personnes

  • Le cadre légal : sexualité et citoyenneté
  • Définir la sexualité
  • Autisme et sexualité : particularités de l’adolescence à l’âge adulte

-          Manque de connaissances

-          Restrictions de l’environnement

  • Une éducation à la vie affective et sexuelle

-          Mon corps et le corps des adultes du même sexe que moi

-          Le corps des adultes de l’autre sexe

-          Mon corps m’appartient, l’intimité

-          Le sentiment amoureux

  • Cohérence de l’accompagnement

-          Réfléchir à la mise en place d’une charte

Durée

4 jours

Mettre en place un outil d’aide à la communication à base de pictogrammes

Public

Professionnels des établissements et services pour enfants, adolescents et adultes, avec autisme, ou souhaitant créer une section pour personnes avec autisme, aux accompagnants de la vie sociale (AVS) et aux parents.

Objectifs

  • Approfondir sa connaissance des troubles du spectre autistique
  • Identifier le lexique utile aux résidents et à leur entourage pour mieux comprendre le quotidien et interagir
  • Fabriquer un stock de pictogrammes et de photos en utilisant un code commun
  • Mettre en place sur l’établissement des outils de base (planning visualisé, repérage des lieux et des personnes…)
  • Mettre en place un atelier « communication » avec les résidents

Contenu

1ère séquence de 3 jours

Jour 1 :

1/ importance du canal visuel pour les personnes autistes

  • Particularités perceptives
  • Dernières études publiées (L. Mottron 2011)

2/ analyse du lexique utilisé dans les situations de communication dans l’établissement

  • Choix de mots utilisés dans les différentes situations de vie quotidienne (observation in vivo, puis travail de groupe)
  • Choix de photos et pictogrammes correspondants

3/ créer ses outils de communication

  • Matériel nécessaire : imprimante couleur, plastifieuse, massicot, papier affiche, velcro adhésif, patafix

Jour 2

4/ utilisation des plannings visualisés

5/ mise en place d’un atelier communication

  • Préparer son atelier
  • Définir une progression d’apprentissage

Jour 3

6/ sur l’unité de vie, mise en place avec les résidents des outils fabriqués

  • Utilisation des outils de communication
  • Observation active et aménagements pratiques

2ème séquence : 2 jours (à 3 mois d’intervalle)

Jour 4 :

7/analyse des difficultés rencontrées dans l’utilisation au quotidien d’outils de communication augmentée

8/ mise en place d’outils complémentaires

Jour 5 :

9/ construire des hypothèses d’action pour dépasser les résistances et difficultés

10/ mettre en cohérence les objectifs des projets personnalisés et les modes d’accompagnement

Formation réalisée en deux modules :

Analyse de situations – Utilisation d’un support Power Point, de vidéos), transmission d’une bibliographie et d’un recueil de données pédagogiquement organisées.

L’évaluation de la formation et de ses acquis se fera en fin de session avec un bilan oral et une fiche écrite à compléter individuellement.

Durée

5 jours (la seconde séquence peut être renouvellée 1 fois par trimestre pour accompagner les pratiques)

AUTISME – T.E.D – T.S.A Approches théoriques et accompagnement

Projet Optionnel d’Approfondissement en direction des professionnels

Argumentaire

Partant des observations et demandes émanant des équipes professionnelles de diverses structures (IME, Hôpitaux de jour, SESSD, …) et prenant en compte les textes récents produits par la Haute Autorité de Santé et l’ANESM (agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux), j’ai souhaité mettre en place un MODULE de formation en direction des professionnels de l’éducation spécialisée, du sanitaire et de l’enseignement.

Ce MODULE, se déroulant sur 5 sessions, se veut à la fois théorique et pratique, proposant ainsi aux participants une dynamique interactive ouverte sur les échanges et l’élaboration.

Dans un souci de considération des personnes accompagnées, et se référant pour cela aux orientations des lois 2002-2 et 2005, j’ai fait le choix d’une approche pluri-référentielle qui, au-delà des questions de prééminence d’une méthode/d’un modèle sur d’autres, s’attachera à considérer la question de la personne dans ses besoins dans leur évolution. L’intervention de différents professionnels et acteurs de la recherche et de l’accompagnement constituera la base du travail, proposant aux participants de confronter, de partager, d’élaborer et d’enrichir leurs pratiques.

Public

Educateurs de jeunes enfants, éducateurs spécialisés, aides médico-psychologiques, enseignants et tous professionnels intervenants ou amenés à intervenir auprès de personnes souffrant d’autisme ou TED.

Modalités pédagogiques

Le choix pédagogique s’organise dans une dynamique de double alternance entre, d’une part, des apports théoriques et des témoignages pratiques concrets ainsi que, d’autre part, entre la présence en centre de formation, les temps d’élaboration des étudiants sur leurs lieux d’exercice.

La démarche pédagogique visera à compléter la dynamique de face à face par la constitution progressive d’un dossier VADEMECUM pour chaque participant au regard de ses besoins d’élaboration.

Calendrier –Contenus pédagogiques

N° SESSIONS DATES INTITULES INTERVENANT CONTENUS

1 – J1

Matin

Actualisation des connaissances

Patrick SANSON -Définitions

-Aspects historiques de l’étiologie de l’autisme et des TED

-Classifications

1 – J1

Après-midi Actualisation des connaissances

Patrick SANSON

-Définitions

-Aspects historiques de l’étiologie de l’autisme et des TED

-Classifications

…suite…

2 – J2

Matin L’évaluation – Le diagnostic

Patrick SANSON

Modalités d’évaluation et de diagnostic – références HAS. Grilles et protocoles
2 – J2 Après-midi Le point de vue des familles

Les fratries

Patrick SANSON Quelles modalités de travail avec les familles ? les fratries ? Les liens de collaboration à créer et pourquoi.
2 – J3

Matin Des modalités d’accompagnement Patrick SANSON Les principales approches recommandées et celles qui ne le sont pas
2 – J3

Après-midi Des modalités d’accompagnement Patrick SANSON idem
2 – J4

Matin Psychomotricité

sensorialité

Patrick SANSON Les particularités sensorielles.

Présentation du bilan sensori-moteur de Bullinger

2 – J4

Après-midi Communication – sensorialité Patrick SANSON Les principaux outils de Communication Augmentée ou Alternative
Travail intermédiaire :

3 – J5

Matin Les apprentissages Patrick SANSON Comment élaborer un projet d’apprentissage (scolarité, formation professionnelle…)
3 – J5 Après-midi Vie sociale Patrick SANSON Travailler la socialisation, la compréhension des codes sociaux
3 – J6

Matin Le projet d’accompagnement Patrick SANSON Connaitre les recommandations de bonnes pratiques professionnelles
3 – J6 Après-midi Des modalités d’accompagnement Patrick SANSON Exercices pratiques
3 – J7

Matin Des modalités d’accompagnement Patrick SANSON Exercices pratiques
3 – J7

Après-midi Synthèse et pistes de recherche Patrick SANSON

Mise en forme d’un livret/vademecum par chaque étudiant

L’évaluation – Le diagnostic

  • La recommandation de la HAS.
  • Les tests les plus généralement utilisés :

Pour les adolescents et adultes :

  • L’AAPEP
  • L’EFI

Le point de vue des familles- Les fratries

  • Témoignages de parents
  • Expériences d’accompagnement des fratries

Des modalités d’accompagnement

Sur la base des recommandations de bonnes pratiques et de rapports rendus par le professeur Amalia Baghdadi et le professeur Joachim Fuentes, presentation des différents modes d’accompagnement en vigueur (recommandées et non recommandées)

– à visée thérapeutique et de soins

-          A.B.A (Applied Behaviour Analysis). Analyse appliquée du comportement

-          Thérapie d’échange et de développement

-          Early Start Denver Model

-          le packing

-          la thérapie avec le cheval

-          Snoëzelen

-          Musicothérapie

-          Balnéothérapie

-          Thérapie par le conte

-          Thérapie par le jeu

-          La psychothérapie institutionnelle

-          dans le domaine éducatif et pédagogique

-          T.E.A.C.C.H.

Psychomotricité sensorialité

Les particularités sensorielles dans l’autisme.

Le bilan sensorimoteur

Communication – sensorialité

Les particularités et troubles de la communication des personnes autistes

Les outils de communication :

  • Par échange d’image (PECS)
  • Plurimodaux (association de mots, signes et images) : LSF, Français signé, Makaton…

Les apprentissages :

Recommandations pour les apprentissages scolaires et professionnels

Vie sociale

La compréhension des codes sociaux

Le projet d’accompagnement

En se basant sur les recommandations de bonnes pratiques professionnelles publiées, comment construire un projet personnalisé d’accompagnement.

Des modalités d’accompagnement : exercices pratiques

Mise en situation par petits groupes :

- observation et descriptions d’une personne autiste (d’après des vidéos ou en se basant sur l’expérience des étudiants.

- construction d’un projet d’activité

- gestion de comportement problèmes.

Présentation au grand groupe et discussion

DISPOSITIF D’EVALUATION DES COMPETENCES DES PERSONNES ADULTES AUTISTES

Les recommandations de bonnes pratiques professionnelles publiées par l’ANESM et l’ARS amènent les établissements qui accompagnent ces personnes à réaliser régulièrement des évaluations des compétences des personnes afin de leur proposer un accompagnement personnalisé adapté et de prévenir ou limiter les situations de stress qui peuvent générer des problèmes de comportement.

Deux outils spécifiques d’évaluations sont utiles pour cela :

L’AAPEP , profil psycho-éducatif pour adolescents et adultes et l’EFI, évaluation  fonctionnelle pour l’intervention.

Jour 1/ l’AAPEP

  1. Description du test
  2. Procédures d’administration et fiches de cotation
  3. Fabrication du matériel
  4. Passation du test : Observation directe
    1. des compétences professionnelles
    2. de l’autonomie
    3. des activités de loisir
    4. du comportement professionnel
    5. de la communication fonctionnelle
    6. du comportement interpersonnel

l

Jour 2/ Passation du test (suite)

  1. échelle maison
    1. compétences professionnelles
    2. autonomie
    3. activités de loisirs
    4. comportement professionnel
    5. communication fonctionnelle
    6. comportement interpersonnel
    7. échelle école/ travail
      1. compétences professionnelles
      2. autonomie
      3. activités de loisirs
      4. comportement professionnel
      5. communication fonctionnelle
      6. comportement interpersonnel
    8. interprétation des résultats
      1. rédiger un rapport d’évaluation
      2. profil de compétences

Jour 3/  l’EFI

  1. Description du test
  2. Procédures d’administration et grilles de notation
  3. Passation du test
    1. Compétences de communication réceptive
    2. Compétences de communication expressive
    3. Travail de bureau
    4. Travail ménager
    5. Autonomie personnelle
    6. Activités de loisirs
    7. Synthèse

Jour 4/  les suites de l’évaluation : Elaboration d’un programme d’intervention

Comment utiliser dans la vie quotidienne les compétences identifiées et comment soutenir les compétences émergentes ?

Comprendre et accompagner la sexualité et la vie affective des personnes autistes

Objectifs

  • Repérer les besoins essentiels des personnes, de même que les principales formes d’accompagnement qui ont été développées en réponse aux besoins spécifiques de cette population
  • Déterminer les modalités de collaboration avec les familles et le soutien à leur apporter

Contenu :

  • Organiser la réflexion pour anticiper et accompagner les pratiques
  • Le cadre légal : sexualité et citoyenneté
  • Définir la sexualité
  • Autisme et sexualité : particularités de l’enfance à l’adolescence

-      Manque de connaissances

-      Restrictions de l’environnement

  • Une éducation à la vie affective et sexuelle

-      Mon corps et le corps des adultes du même sexe que moi

-      Le corps des adultes de l’autre sexe

-      Mon corps m’appartient, l’intimité

-      Le sentiment amoureux

  • Cohérence de l’accompagnement entre la maison et l’établissement

    AUTISME et TSA: adapter la prise en charge

    Jour 1 :  quelles approches pour un accompagnement cohérent ?

    Matin

    • Observer pour Comprendre : relier les comportements à leurs causes. Les bases de l’Analyse Fonctionnelle
      • Déterminer les circonstances dans lesquelles le problème est apparu d’en préciser les facteurs déclenchants et ceux contribuant à son maintien.
      • Dimension quantitative du problème
      • Utiliser des grilles d’analyse fonctionnelle : Antécédent, Comportement, Conséquence le modèle ABA

    Après-midi

    • Accompagner : Donner du sens aux situations, proposer des repères, motiver, mettre en situation, valoriser
      • Comment utiliser des renforçateurs ? soutenir la motivation
      • La notion de contrat
      • L’autocontrôle
      • L’apprentissage des codes sociaux
      • L’entrainement aux compétences sociales,
        • Exprimer ses émotions et sentiments,
        • Faire une demande,
        • Formuler un refus,
        • Exprimer une opinion,

    Jour 2 :  Les pratiques pour prendre en compte les attentes des personnes, soutenir la communication, leur information et leur expression.

    Matin

    • Comment permettre aux personnes de s’exprimer ?
    • Comment communiquer ? Comment les écouter ? Comment les comprendre ?
    • Quels modes et outils de communication (verbale, non verbale, technologies de l’information et de la communication …) utiliser ?
      • Simplifier son langage
      • Utiliser des codes visuels (photos, pictogrammes, dessins…)
      • Les codes gestuels
      • Utilisation des tablettes numériques

    Après-midi

    • Comment soutenir une relation de qualité entre les professionnels et les résidents ?
    • Comment soutenir l’autonomie des personnes ? Qu’est-ce que l’autonomie pour les personnes accueillies en MAS-FAM ?
    • Comment valoriser l’expression du choix ?
    • Comment prendre en compte ce choix ?
    • Comment rendre possible la participation des personnes, notamment dans l’élaboration et la mise en œuvre des projets personnalisés ?

    Jour 3 : Les pratiques pour faciliter l’exercice de la citoyenneté et la participation à la vie collective.

    Matin

    • Qu’est-ce que l’exercice de la citoyenneté pour les personnes accueillies
    • Comment mettre en place les conseils de la vie sociale ?
    • Quelles sont les formes de participation les plus adaptées ?
    • Comment tenir compte des demandes des personnes concernant l’évolution du projet d’établissement, du règlement de fonctionnement… ?
    • Comment s’ouvrir sur l’extérieur ?

    Après-midi

    • Quelle est la place des proches et des représentants légaux dans l’aide à l’expression et à la représentation citoyenne ?
    • Comment prendre en compte la diversité des besoins et attentes des résidents ?
    • Quel projet institutionnel au service de la communication et de la participation des personnes accueillies (travail d’équipe, pluridisciplinarité, soutien des professionnels, aménagements matériels et architecturaux, travail avec les partenaires…) ?

    Jour 4 : Les pratiques visant à promouvoir la qualité de l’accompagnement dans la vie quotidienne

    Matin

    • Comment respecter l’intimité au quotidien ?
    • Comment favoriser l’autonomie dans les gestes de la vie quotidienne ?
    • Comment respecter les droits et libertés tout en protégeant et en étant « contenant » ?
    • Comment accompagner les éventuels « comportements problèmes » des résidents ?

    Après-midi

    • Quel équilibre sécurité /autonomie (notamment par rapport à la liberté d’aller et venir) ?
    • Comment favoriser la qualité de « l’ambiance » au quotidien ?
    • Comment constituer les groupes de vie et faciliter la vie collective entre résidents ?
    • Comment accompagner les résidents dans leur vie affective ?

    Jour 5 : Les pratiques visant à promouvoir la qualité de vie dans l’accompagnement dans les activités

    Matin

    • Quel sens donner aux activités (éducatives, thérapeutiques, créatives…) ? Le « Programme » !
    • Comment mettre en place des activités adaptées aux besoins/attentes des résidents ?
      • Repères, rituels, changements, progression pédagogique
      • Comment veiller à soutenir un processus d’apprentissage tout au long de la vie ?
        • Faire évoluer les propositions, prendre en compte les intérêts de la personne mais aussi susciter de nouveaux intérêts
      • Comment constituer les groupes (notamment lorsque les établissements accueillent un public « hétérogène ») ?

    Après-midi

    • Comment favoriser les activités à l’extérieur de l’établissement ?
    • Comment aménager l’habitat et le cadre de vie (les aspects architecturaux, l’organisation des espaces collectifs, des unités de vie, le confort lié aux bruits, aux couleurs et à la température) en tenant compte des particularités des personnes ?
    • La vie relationnelle, sociale et la vie collective ;